Le Défi familles à alimentation positive d'Agrobio 35

Le Défi familles à alimentation positive d'Agrobio 35

Mot du Jury

Prix coup de coeur du jury !
C'est un projet complet qui se démarque par son côté pédagogique - le défi crée une émulation - et pratique, par sa mise en relation de différents acteurs territoriaux (associations agricoles et sociales travaillent en partenariat) et surtout car il permet d'appuyer le réseau bio local existant sur le territoire (producteurs, magasins…) dans le but de développer à la fois l'offre et la demande de produits bio en Bretagne.


« Défi Familles à Alimentation Positive » en quelques mots

Agrobio35, groupement des agriculteurs bio en Ille et Vilaine, œuvre à développer et démocratiser l'agriculture biologique sur le territoire. Ayant identifié un besoin pour le plus grand nombre, d'accéder à une alimentation bio et locale, Agrobio 35 a choisi de monter un projet d'accompagnement de familles vers une alimentation saine et équilibrée en augmentant la part de produits issus d'une agriculture biologique locale, le tout sans augmenter leur budget.
C'est ainsi qu'est né le projet « Défi familles à alimentation positive », qui a déjà essaimé dans plusieurs autres régions, et qui permet à des familles à faibles revenus de changer leurs comportements alimentaires de manière ludique et pédagogique.

Le sérieux et la convivialité de ce projet permettent à la fois de créer et de renforcer des dynamiques locales en terme de lien social et de développer une filière bio et locale de l'amont à l'aval.


Une année pour apprendre à mieux consommer

Le « Défi familles à alimentation positive » est mené sur une période de 10 à 15 mois. A chaque nouvelle édition, plusieurs familles sont réunies autour d'un chef d'équipe et accompagnées par une structure socio-éducative partenaire. Elles reçoivent des outils pédagogiques (guide des producteurs bio locaux, calendrier de saisonnalité des produits, fiches pratiques de lecture des étiquettes…) permettant de les guider autant sur les lieux d'approvisionnement que sur la qualité nutritionnelle ou la saisonnalité. S'en suivent plusieurs moments de mobilisation avec des visites chez les producteurs, des soirées thématiques animées par un diététicien, des ateliers anti-gaspillage, des ateliers culinaires, des repas bio partagés, des ateliers « jardiner sans pesticides » etc.

     

 
En parallèle de cet accompagnement et des événements, un suivi de l'évolution des équipes est organisé par les organisateurs puisqu'elles doivent tenir les comptes des produits qu'elles achètent via un relevé des achats alimentaires. Cela permet de montrer que les dépenses n'augmentent pas malgré le changement des consommation. A la fin de la période, une remise de prix regroupant les familles, des élus et des journalistes est organisée.


Un succès grandissant…

Une nouvelle édition du Défi Famille a été lancée de mai à décembre 2016. « Ce projet a gagné en notoriété auprès du grand public et des partenaires, si bien que cette édition a vu plus d'inscriptions que de places disponibles aussi, précise Dohina Khan, chargée de projet Agrobio 35. Une réflexion est donc en cours pour déployer de façon plus importante ce projet sur le département via la formation de structures relais ». Par ailleurs, il est prévu de mettre en place une enquête en 2017 l'ensemble des participants depuis 2014. L'objectif sera d'évaluer l'impact à court et moyen terme de la participation au Défi sur le budget et les achats de ces familles en produits bio locaux.


…Et de nouveaux participants : les cantines !

Fort de ce succès, Agrobio 35 décline actuellement plusieurs variantes qui pourront s'adapter à d'autres publics. « Nous travaillons collectivement au niveau régional sur l'ingénierie du "Défi Cantines à Alimentation Positive" : accompagnement des personnels d'établissements avec relevés des achats des denrées alimentaires sur un principe similaire, à savoir l'augmentation des achats bio locaux avec maintien de budget en restauration collective » indique Dohina Khan. La déclinaison du Défi Familles sur les établissements scolaires est aussi en projet selon une formule quasiment identique : « il s'agirait que les structures relais soient des écoles avec des familles participantes sur la base du volontariat le tout couplé à un projet d'établissement en "Alimentation Durable" afin d'augmenter l'impact auprès des élèves » précise-t-elle.


Des retombées sur toute la filière

Le Défi Familles ouvre des portes de façon indirecte à la structuration de la filière grâce à l'intérêt croissant des partenaires, consommateurs puis établissements scolaires. « C'est ainsi le soutien à des outils de transformation et distribution qui peut être envisagé » précise Dohina Khan.
Permettre l'accessibilité à tous à des produits de qualité, bio et locaux est un vrai enjeu de santé publique, de préservation de l'environnement et du territoire. « Il s'agit de saisir l'opportunité pour répondre à cette demande sociétale et encourager le développement d'une alimentation durable » indique Dohina Khan. « Nous envisageons de mettre en place une "conférence des financeurs" autour des projets Défis Alimentation Positive, car la recherche des financements par "Défis" est très chronophage » conclut-elle.


En savoir plus

De la santé dans nos paniers

ImageActu
La Mutuelle Familiale a créé le Prix « De la santé dans nos paniers » qui s'adresse aux associations, entrepreneurs, coopératives et toute personne qui œuvrent pour une alimentation saine et accessible à tous.
Présentation du prix

Palmarès 2016

ImageActu
Découvrez « Le Bocal Local » et « Echange pour une terre solidaire », lauréats du prix 2016 De la Santé dans nos paniers.
Lire la suite

56 candidatures

ImageActu
Des initiatives citoyennes dans toute la France, pour que l'alimentation saine et de qualité soit accessible à tous.
Voir toutes les initiatives