Back

2017_PDV_ACCES AUX SOINS

L'accès aux soins

L'accès aux soins

28 mars 2017
L'accès aux soins

Renoncement aux soins : les délais d'attente pointés du doigt

Il fallait 48 jours en moyenne en 2012 pour obtenir un rendez-vous chez un médecin spécialiste libéral. Il en faut désormais 61 jours. C'est ce que montre une récente étude du cabinet Jalma publiée dans Le Figaro (23 mars 2017).
Ces délais d'attente toujours plus longs seraient la première cause de renoncement à des soins, devant même le coût de la consultation. Toutes les spécialités sont concernées et certaines davantage que les autres. Par exemple, en ville, il faut en moyenne 117 jours pour décrocher un rendez-vous chez un ophtalmologiste (13 de plus qu'en 2012 ). Si des mesures sérieuses et rapides ne sont pas prises, la situation continuera à se dégrader.

L'égal accès de tous aux soins est une préoccupation constante de La Mutuelle familiale. Des solutions existent, encore faut-il que les pouvoirs publics aient la volonté politique de les mettre en oeuvre et s'en donnent les moyens :

  • ouvrir davantage de postes aux concours selon les besoins de chaque spécialité et de chaque région
  • favoriser l'exercice groupé en maisons et en centres de santé
  • développer la coopération professionnelle entre médecins et professions para-médicales
  • utiliser toutes les possibilités ouvertes par l'utilisation des nouvelles technologies
  • inciter davantage les médecins à s'installer dans des zones sous-dotées, mais également pénaliser financièrement ceux qui s'installent dans des zones déjà sur-dotées
  • revaloriser progressivement la valeur de nombreux actes mais en même temps s'attaquer beaucoup plus résolument aux dépassements d'honoraires.

Une expérimentation en santé visuelle

 La Mutuelle Familiale agit également concrètement en partenariat avec l'Union des mutuelles d'Ile de France, gestionnaire de centres de santé et de magasins d'optique. Cette union s'apprête à lancer une expérimentation d'un parcours patients en santé visuelle reposant sur la coopération entre ophtalmologistes et orthoptistes et intégrant la téléexpertise.
Un premier cabinet devrait ouvrir prochainement dans le centre de santé de Noisy-Le-Sec (Seine-Saint-Denis). 

Les patients y seront reçus dans les meilleurs délais et sans à faire d'avance d'argent pour bénéficier d'une prise en charge de qualité en matière de prévention et de soins visuels.