Back

2017_ACTU_DYS

Dyslexie, dysphasie, dyspraxie

Dyslexie, dysphasie, dyspraxie

07 juin 2017
Dyslexie, dysphasie, dyspraxie

6 millions de français vivent le parcours du combattant !

La Mutuelle Familiale signe et relaie l'appel de la Fédération Française des Dys (FFDYS) pour demander au président de la République Emmanuel Macron :

  • Une école réellement pour tous
  • Un véritable emploi pour les jeunes qui ont connu un parcours scolaire difficile
  • La fin de la discrimination à l'accès aux soins

 

Une école réellement pour tous

37 % des élèves ne maîtrisent pas la lecture à la fin du collège.
140 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans qualification suffisante (baccalauréat, CAP, BEP).
Combien d'élèves DYS parmi eux, dont les troubles spécifiques du langage et des apprentissages n'ont pas été pris en compte par l'école ? Il est urgent de proposer aux élèves en difficulté scolaire des réponses adaptées. Ceux qui présentent des troubles DYS constituent 6 à 8 % d'une classe d'âge. Si on ne les aide pas correctement, ils rejoindront les bataillons de jeunes en situation de décrochage.
Pourquoi la formation initiale des enseignants reste-t-elle si difficile à mettre en place, et la formation continue si rare ?

Il faut :

  • Une formation initiale et continue de tous les enseignants sur les processus cérébraux d'apprentissage et des adaptations pédagogiques
  • La reconnaissance des dispositifs d'accueil pour les Troubles Spécifiques du Langage et des Apprentissages à tous les niveaux d'enseignement

Un véritable emploi pour les jeunes qui ont connu un parcours scolaire difficile

Au même titre que les travailleurs handicapés, les jeunes adultes qui sont atteints de troubles DYS connaissent un chômage supérieur à la moyenne alors qu'ils ont des compétences révélées dès lors que les troubles sont identifiés et le poste de travail adapté. Cette situation est inacceptable ! Leurs troubles sont méconnus des organismes chargés de favoriser l'accès à l'emploi ou des médecins du travail. Même le secteur protégé ne comprend pas la nature de leurs difficultés et les considèrent comme inaptes au travail. A quand une sensibilisation massive des organismes et des employeurs privés et publics ?

Nous voulons :

  • La mise en place de « l'emploi accompagné » accessible aux publics DYS
  • Un accord entre l'Etat et les employeurs pour l'insertion professionnelle des DYS et le maintien dans l'emploi en développant les accords « travailleurs handicapés »
  • L'accès à une formation des personnels des Cap Emploi

La fin de la discrimination dans le parcours et l'accès aux soins

Du diagnostic à l'établissement d'évaluation pour les jeunes adultes, les réponses se font dans des conditions de plus en plus difficiles. Les familles vivent un véritable parcours du combattant ! Des territoires entiers sont des déserts médicaux et de nombreuses familles n'ont aucune réponse pour les remédiations. Seules les familles les mieux informées et les plus aisées ont accès à des bilans et des rééducations appropriées. Quand cette inégalité va-t-elle cesser ?
Il est urgent que chaque Agence Régionale de Santé propose des réponses adaptées et coordonnées pour l'ensemble des personnes atteintes de troubles DYS.

Nous demandons :

  • La formation des professionnels de santé
  • Une meilleure prise en charge des bilans et des rééducations (en ergothérapie, psychomotricité, neuropsychologie…)
  • Le renforcement des moyens financiers et humains dans les centres référents des troubles du langage et des apprentissages
  • Le développement d'équipes pluridisciplinaires de proximité avec des professionnels compétents pour l'accompagnement des enfants et des adultes

En 2017, il est inconcevable de laisser les familles sans réponses, et de priver 6 millions de personnes du principe constitutionnel d'égalité et du droit à la non-discrimination !

 

Aujourd'hui, réagirez-vous ?

Avec nos plus respectueuses salutations,

Les signataires

 

Signer la lettre ouverte de la Fédération française des Dys