Back

2017_ACTU_Convention-medicale

Consultation médicale : quels changements en 2017-2018 ?

Consultation médicale : quels changements en 2017-2018 ?

27 juin 2017
Consultation médicale : quels changements en 2017-2018 ?

Tous les 5 ans, une nouvelle Convention médicale est négociée entre l'Assurance maladie et les médecins libéraux. Les dernières négociations ont porté essentiellement sur le prix des consultations, avec des augmentations progressivement mises en œuvre depuis le début de l'année.   


La Convention médicale est un accord qui régit les modalités d'exercice de près de 115 000 médecins libéraux. Cette année, les négociations ont porté essentiellement sur la question tarifaire, l'organisation du système de soins passant au second plan, alors qu'elle est essentielle du point de vue des assurés sociaux et de l'intérêt général.

Le coût de cette nouvelle convention médicale est très élevé et dépasse 1,3 milliard d'euros, supporté par l'Assurance maladie (960 millions) et les organismes complémentaires (340 millions). "L'addition est lourde et ce sont les patients, nos adhérents, qui vont la payer via leurs cotisations à leurs complémentaires santé", a souligné Thierry Beaudet, président de la Mutualité Française.

Point sur quelques mesures phares de cette nouvelle Convention médicale.

 

+ 2€ pour une consultation chez le généraliste

Depuis le 1er mai 2017, la consultation est majorée de 2€ pour les médecins généralistes et les « médecins à expertise particulière » de secteur 1 et secteur 2 adhérent au CAS (voir ci-dessous).

Source : ameli.fr

 

Nouveau : les consultations « complexes » ou « très complexes »

Plusieurs tarifs seront mis en place en novembre 2017 pour les consultations nécessitant davantage de temps et d'attention, comme le suivi d'un diabète gestationnel, d'une maladie chronique...  

source : ameli.fr

 

Nouveau : Prévention chez les jeunes

La Convention médicale prévoit la création de deux nouvelles consultations dès novembre 2017 :

  • La consultation de contraception et prévention des maladies sexuellement transmissibles pour les jeunes filles de 15 à 18 ans. Cette consultation sera réalisée par le médecin généraliste, le gynécologue ou le pédiatre. Il s'agit d'une consultation dite « complexe », facturée 46€, prise en charge à 100% par l'Assurance maladie.
  • Création de la consultation suivi de l'obésité, pour prendre en charge les enfants de 3 à 12 ans en risque avéré d'obésité. Il s'agit d'une consultation dite « complexe », facturée 46€, prise en charge à 100% par l'Assurance maladie maximum deux fois par an.

 

Remplacement du « CAS » par l' « OPTAM » et « OPTAM-CO »

Depuis le 1er janvier 2017, le Contrat d'accès aux soins (CAS) est progressivement remplacé par l'Option Pratique Tarifaire Maitrisée (OPTAM) et l'OPTAM-CO (Chirurgie et Obstétrique). Ces mesures, de portée limitée, ont pour objectif d'améliorer l'accès au soin des patients, en engageant les médecins qui y adhèrent à limiter leur dépassement d'honoraires.

A noter : ces mesures concernent les médecins conventionnés secteur 2, qui fixent librement leurs tarifs.

 

Comment savoir si un médecin est adhérent au CAS ou OPTAM/OPTAM-CO ?

  • Posez directement la question lors de la prise de rendez-vous
  • Consultez l'annuaire santé de l'Assurance maladie.
    > Pour les médecins conventionnés secteur 2 et adhérents au CAS ou OPTAM / OPTAM-CO, il est noté « Conventionné secteur 2 avec contrat d'accès aux soins ».