Back

2016_ACTU_DECRYPTAGE-CICO_PELAGIE

Etude PELAGIE de l'Inserm : L'exposition chimique pendant la grossesse impacte la santé de l'enfant.

Etude PELAGIE de l'Inserm : L'exposition chimique pendant la grossesse impacte la santé de l'enfant.

07 déc. 2016
Etude PELAGIE de l'Inserm : L'exposition chimique pendant la grossesse impacte la santé de l'enfant.

Les résultats de l'étude PELAGIE montrent que les enfants dont la mère a été exposée à des polluants pendant sa grossesse, ont plus de risque de développer certaines maladies. Point avec André Cicolella, chimiste toxicologue et président du Réseau Environnement Santé. 

L'étude PÉLAGIE (Perturbateurs Endocriniens : Étude Longitudinale sur les Anomalies de la Grossesse, l'Infertilité et l'Enfance)[1] a été mise en place par l'INSERM pour répondre aux préoccupations de santé, en particulier celle des enfants, dues à la présence de composés toxiques dans nos environnements quotidiens. Il s'agit d'un suivi d'environ 3500 mères-enfants réalisé en Bretagne depuis 2002.

Des troubles de santé chez les enfants de mères exposées

Les tous derniers résultats de PELAGIE ont été publiés le 14 octobre 2016 dans le meilleur journal mondial en santé environnementale, Environmental Health Perspectives. Ils montrent que les enfants de 6 ans dont les mères ont été plus particulièrement exposées à certains éthers de glycol ont un taux plus élevé de troubles cognitifs. Ces éthers de glycol sont des solvants dont l'usage s'est développé à partir des années 70 dans les peintures et vernis dits « à l'eau » (éthyl glycol et acétate d'éthyl glycol) et dans les cosmétiques (phénoxyéthanol).

D'autres publications issues de PELAGIE montrent l'importance du lien entre l'exposition de la femme pendant la grossesse et la santé de l'enfant à naître :

  • Prédiabète et exposition à certains pesticides organophosphorés, DDT et certains PCB. Ces pesticides et retardateurs de flamme organochlorés sont aujourd'hui interdits mais encore présents dans l'environnement.
  • Otite, petit périmètre crânien et exposition à l'atrazine, un pesticide utilisé sur le maïs, aujourd'hui interdit mais encore présent dans l'eau.
  • Troubles cognitifs et exposition à certains pesticides pyréthrinoïdes (insecticides)
  • Trouble du déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH) et exposition professionnelle aux solvants.

Un lien a aussi été établi entre les polybromés présents dans les poussières domestiques et les troubles cognitifs de l'enfant. Ces polybromés sont des retardateurs de flamme, qui proviennent du matériel électronique, mais aussi des mousses utilisées dans les meubles et la literie. On a même mis des polybromés dans les oreillers... ! On comprend à partir de ces résultats pourquoi il est urgent d'éliminer les Perturbateurs endocriniens de notre environnement pour protéger la santé des enfants.

Comment éviter les perturbateurs endocriniens ?

Consulter les articles sur la santé environnementale du site Ma Prévention Santé pour apprendre à éviter les perturbateurs endocriniens dans...

 

Portrait d'André Cicolella

André Cicolella est chimiste-toxicologue, conseiller scientifique à l'Institut national de l'Environnement et des Risques (INERIS) et enseignant à l'École des affaires internationales de Sciences Po Paris. Il est président du Réseau Environnement Santé (RES), qui est à l'origine de l'interdiction du bisphénol A dans les biberons et les contenants alimentaires, de l'interdiction du perchloréthylène dans les pressings ou de la prise de conscience des effets de l'aspartame sur la santé.

André Cicolella est l'auteur de nombreux ouvrages, notamment Alertes Santé (Fayard), Le Défi des épidémies modernes (La Découverte), Toxique Planète : Le scandale invisible des maladies chroniques (Broché). Son dernier livre "Cancer du sein : en finir avec l'épidémie", publié aux Editions des Petits Matins, sera suivi de « Cancer de la prostate et Reproduction masculine : ces maladies qui auraient dû rester rares » qui sortira début mars 2017.

 

 

Référence

[1] http://www.pelagie-inserm.fr/